La Chine devient plus permissive quant aux jeux de casino

L’industrie des casinos de la province  Macao avait beaucoup souffert de l’opposition aux jeux manifestée par le gouvernement chinois. Alarmé du fait que certains résidents chinois de la province Guangdong jouaient trop à Macau, le Beijing leur a imposé en 2008 de nouvelles règles, limitant leurs droits de voyage dans la province voisine à deux visites par an. Maintenant, la Chine a discrètement assoupli les restrictions, de sorte qu’au mois d’octobre 2009 les revenus de l’ancienne province portugaise pourraient atteindre de nouveaux records.

Les autorités ont commencé à assouplir la législation en juillet et ont sensiblement déraidi les règles début septembre. Le changement consiste à accorder aux résidents de Guangdong le droit de voyager à Macao une fois par mois.

La province héberge six grands établissements de jeux, parmi lesquels les géants à capital américain Las Vegas Sands et Wynn Resorts. Les quatre autres appartiennent à des investisseurs locaux: Galaxy et SJM Holdings, les coentreprises Melco Crown et un casino exploité conjointement par MGM Mirage.

« Nous voyons des clients fidèles qui reviennent plus régulièrement qu’auparavant », a déclaré un officiel de l’un des six casinos. « Cela se passe depuis deux mois et demi, mais on a probablement relâché encore plus depuis le 1er septembre. »

La province de Macao a été une véritable surprise et révélation sur la scène mondiale des jeux suite à la disparition du monopole d’Etat, initiée au début de cette décennie. L’ouverture du marché et l’octroi de licences a stimulé la concurrence et a enrichi l’offre.

Le produit brut sur les jeux de Macao a été en 2008 de 105.6 milliards de dollars de Hong Kong, soit 13.5 milliards de dollars américains.

No comments yet.

Write a comment: